Petit journal des sorties

Balade moto du 1er mai 2017

Balade moto du 1er mai 2017

29 avril

Miss Ducati m’attend dans le garage, chargée et prête à partir … La température m’incite à croire que nous partons pour l’hivernale : -1° à 7h 45 !!! 💨😱

Rendez vous au Leclerc de Firminy. Purée, il est grand le parking ! La preuve, nous sommes 10 motos … en 2 endroits différents. 

Didier et Eric discutent en regardant le pneu avant de la FJR. Nous rejoignons la fine équipe, tous les pilotes regardent le pneu 🤓 et chacun sort la sienne. Didier tranche et décide d’aller changer ses pneus. Je décide de l’accompagner, un chambotard ne doit pas rester seul au bord de la route, (esprit club oblige). Super accueil à Technic motos à Firminy vert et le gérant propose même de nous faire essayer des motos pour notre prochain week-end 😜 ( j’en parle à la prochaine en réunion bureau) 

Pendant ce temps, les autres prennent le petit déjeuner et croisent le Team Verdier, Pouyet et Lavarelo qui se dirigent vers le sud … 🌴

Les photos fusent sur WhatsApp et Chantal se demande si elle elle ne s’est pas trompé dans sa liste d’inscrits 🤔

Visite d’une chapelle 😇pour le groupe principal et toujours dans une ambiance glaciale 😱

Didier, Isa et moi même fonçons à Langeac pour ne pas se faire attendre et finalement nous attendons 1 heure à la pompe essence Super U !!! 

Pique niquer dehors n’est pas envisageable pour les filles, Dad nous emmène dans un petit Resto très très très typique à Clavières. On commande les boissons, on sort les pique-nique avec un super accueil de la jeune patronne. On réserve pour le lundi midiet la suite nous prouvera qu’on a eu raison. Après cette pause, au chaud 🌋on se dirige vers le viaduc de Garabit 🎢 Christian, notre SDF prothésiste s’est retrouvé en caleçon devant le viaduc, faisant la manche, cet étourdi étant parti sans pique nique et sans chéquier, ce qui n’est pas du goût du trésorier 🤑. Puis nous nous dirigeons vers les gorges de la Truyère, que de belles routes 😍et des paysages magnifiques ( bémols, c’est le fête aux gravillons en haute Loire)

Visite de beaux villages, St Urcize et Aubrac. Arrivé à Espalion, on fait le plein des motos et d’apéro 😜🍻 Super accueil dans un village vacances municipal. Repas prévu à 19h30 mais comme on a attaqué l’apéro à 19h 15, on a rajouté le quart d’heure chambotard et quart d’heure Aveyronnais 😉

Repas suivi du rhum arrangé à la vanille que Dad a rapporté de Madagascar 🇲🇬 

30 avril

Dad a enfin posé sa tablette dont il ne se sépare jamais, nous repartons et faisons une pose à Laguiole. Heureusement, j’impose une rallonge de 10 euros à chacun sinon le club est ruiné…. quel bande de frileux. Sur la place nous retrouvons un ami de Chantal Touilleux, un magnifique taureau en bronze aux parties génitales 🙈très développées, polies par une multitude de caresses féminines. Les garçons ont cherché une chèvre mais en vain….

Ensuite nous passons au barrage de Sarrans puis casse croûtes au bord du Lot au soleil à Entraigue. S’ensuit la visite de Conques, magnifique village médiéval avec son abbaye. Fin de balade rapide à Estaing car le ciel se noircit et se confirme par les prévisions de Dad et sa météo Blue (sur sa tablette bien sûr) 

À 19 h c’est le déluge, on se réfugie à l’apéro chez Roger qui en profite pour réclamer son caleçon chambotard 😜taille L avec profondeur XXXL.

Les filles proposent pour l’année prochaine des grenouillères pour les adhérents, tenue exigée pour apéro 😂

1er mai 

À son réveil, Brigitte reçoit de ma part le surnom de symbole de la miniature, vu son physique de crevette. 

La pluie a cessé et on trouve la neige ☃️dans les prés. Dad se lance sur les petites routes mais on fait demi tour, Didier a bien fait de changer ses pneus !!! La neige colle sur les visières pendant que la buée s’installe à l’intérieur des casques. Arrêt minute à Laguiole pour bataille de boules de neige ❄

Pause café à Chaudes Aigues et la neige a disparu, nous repartons de plus belle. 

Retour à Clavières au restaurant typique, en entrant dans le Resto, vous trouvez le guichet « la poste »

Chacun fonce poser ses gants et accessoires sur les radiateurs. Déjeuner gargantuesque avec kir, charcuterie, ris de veau, cuisse de canard, lapin pour moi, aligot, fromage et glaces avec montagne de chantilly et café 🤢le tout pour 16 € avec la gentillesse de la patronne. Une adresse à conseiller et conserver.

Au moment de repartir, Brigitte ameute le Resto car elle a perdu une semelle de chaussure. Semelle que l’on retrouve dans la combinaison de Lucho !! Serait il le premier fétichiste du club ?! Ou tête percée et bazar assuré ?! 🤔

Toujours de très belles routes, Dad nous vante les fromages d’une coopérative mais ….. fermée le 1° mai. Nous nous quittons à St bonnet le château et on applaudit Dad pour cet excellent week-end , jeune adhérent  mais organisateur au top. Merci à toi. 👍🏼👏🏼

Scénario: Isa, Brigitte et J-P

——

Week-end d’Octobre

Comme peu de volontaire se sont proposés pour faire le petit journal de la dernière sortie du 3/10, je prends à vos risques et périls la plume.

Pour plus de compréhension, surtout pour les chanceux qui n’ont pu venir, regarder en même temps les photos diffusées sur le site.

C’est sous un ciel gris et morose comme le sont les chambotards (photo 1), que le départ eu lieu. Avec bien sûr 30 mn de retard dû à l’indiscipline du groupe de 18 motos (photo 2). Il est vrai aussi que cette sortie »surprise » émanait quelques doutes sérieux sur l’organisation. Deux groupes sont créés au pied levé et chacun de choisir son chef de fil, il a fallu parlementer pour trouver des volontaires. Au moment du départ, Tryba et Carglass font leur prière heureusement Barnum est arrivé et a sauvé la baie vitrée de Brigitte (photos 4-5). Tous en selle, 1h 30 plus tard, après une pause tous les 10 kms pour répondre à des questions plus idiotes les unes que les autres, une pause – café pour finir les potins du matin (photo 6)… ; et on repart direction Briennon. Surprise en route, on trouve Michèle et Didier , tout sourire, entrain de se rhabiller et Anne marie qui en est resté sur le C…(photos 9 et 10).Vu le soleil persistant nous décidâmes de se mettre à l’ombre pour pique niquer. Tout était prévu : la place handicapé pour notre « Indien »(photo 11),distribution de cochonaille(photo 12),Notre Jep qui pose devant une affiche qui ne prête pas à confusion(photo 14), et un stand occupé par des migrants(photo 15).

Les rayons du soleil de l’après midi réchauffèrent les montures à tel point qu’il fut décidé de changer de parcours : le raccourcir. 15 mn de discussion pour en gagner 5….Comme il faisait beau on en  profité ! l’arrivé à Bertignat fut du même acabit que le reste : Un taudis, un cadre à faire peur, un confort à faire rougir un motard etc…(photos 19, 26, 27, 28, 29) Un apéro à mourir de soif(photos22,23,24), un repas qui avait que le nom, bref que c’était nul !

La soirée tarot pour certain à tout de même permis au nouveau venu d’etre baptisé par une défaite, enfin une chose de bien(lol). Le dimanche après une nuit bruyante dû à l’environnement, un retour par les petites routes glissantes de graviers, feuilles, entrecoupées de battues aux sangliers, causette avec un autochtone connaisseur en vieilles bécanes(pas sur la photo 30), et encore une surprise : un pique nique au pied de l’Arc de Triomphe.Jean-Luc ce découvre des talents de foot-balleurs (photo 32) les trois glorieuses posent sous les yeux ébahis de nos plus récent chambotards (photos 40)et Brigitte à toujours des soucis avec son casque…(photos 42 et 43).

Pour conclure ce week end heureusement qu’une boisson était offerte par les Gardailloux, afin de redonner un petit sourire au trésorier et relever la note (Photos 44 et 45).

P :S Merci à tous pour votre participation plus ou moins active……

 

————–

L’Odyssée du week-end d’Octobre

Nous partîmes 500, mais par un prompt renfort, et surtout en essayant de compter les participants ( il y en a toujours un qui s’est barré !!! ), nous étions 25 !

Je ne peux  vous narrer le départ, Isa ( la mienne, pas celle de Roger, essayez de suivre un peu, m’enfin !!! ) et moi n’y étions point. Nous avons retrouvé la fine équipe à Boen. Vous connaissez la jolie route qui va de Chamboeuf à Boen en passant en diagonale ( Magneux Haute-rive, Mornand, Montverdun ……… ), oui ?, he ben, pas le couple Présidentiel qui préfère les longues lignes droite en passant par Montbrison !!!

Le 1er groupe composé de JMT, Isa et Roger, Alain G., Philippe, David, Isa et J-P et Fabrice.

Le 2ème groupe composé de Chantal T., Françoise et JML, Marie et Jo, Jocelyne et Alain, Michèle et Jean-Luc, Sylvain, Anne-Marie et Bruno, , et Andrée et Daniel, futurs membres du Chambotard, qui ont eu droit au message de bienvenue des trésoriers : «  Bonjour, vous devez 35 euros ( l’adhésion va augmenter, je viens de changer de moto …… ) !!! «

Petit déj à St-Martin d’Estréaux. Le 2eme groupe a visité tous les ronds-points des environs, sans oublier les faubourgs de Renaison, à la moyenne supersonique de 70 km/h. C’est pour cela que le 1er a vu surgir Sylvain, puis le reste de la bande sur la place. Boissons et viennoiseries servies en terrasse, par une charmante hôtesse qui avait abandonné toute utilisation de déo ( vive les terrasses ), tenancière d’un établissement qui doit faire école lors de la formation des inspecteurs des services d’hygiène, remarquable surtout par son labyrinthe parfumé au fioul, menant à des toilettes qui auraient pu servir de décor pour le film des Visiteurs. Bref, du typique comme on l’aime !!! Chantal et Gérard G. qui ont rattrapé le groupe après avoir bataillé ferme avec les tuyaux d’évacuation de leur maison nous rejoignent à la pause. Chantal G., trop heureuse de retrouver son groupe, embrasse la serveuse en pensant que c’était une nouvelle venue.

Après moult lignes droites, pique-nique à Le Montet dans un mini-parc, près de la DDE locale. Dans la cour de la DDE, ils couchent les panneaux sur le côté !!!  Comment voulez vous que nos guides s’en sortent ? en orientant les GPS à la verticale ???

Enigme de midi : Chantal G. veut visiter le clocher de JML ou le minaret de J-P !?  Quel soudain attrait pour l’architecture religieuse !!!

Anecdote : Il parait, selon une rumeur persistante, que je conduis vite. La preuve que non, ma passagère s’est endormie !!! ( imaginez la moyenne qu’on tenait !!! )

Arrivée de bonne heure au gîte, après avoir bu un petit coup au village. Pas de pause café : 1) Bruno Lardon n’est hélas pas des nôtres ( après ses déboires. Prompt rétablissement à vous 2, bisous ), le club est fauché et le Président veut faire plaisir à ses Trésoriers ( ne vous inquiétez pas, il reste des sous, vu qu’on vous facture les cafés que vous ne buvez pas, gniark gniark gniark !!! )

Après s’être installé au bon endroit ( le Président est arrivé à nous perdre ……….. dans la cour du gite ! ), balade de groupe pour aller chercher les commissions ( petit déj et pique-nique du lendemain ), récupération du repas du soir livré par le traiteur. Les plats sont délicieux et le gâteau, une véritable tuerie.

Super bien organisé, ce we !!!

Suivi une balade au tour du lac pendant que d’autres se défiaient à la pétanque. Victoire des vieux de Chamboeuf sur l’équipe des jeunes ( les fils Touilleux et Jo ( qui a triché sur âge pour prendre sa licence junior )

Apéro très convivial offert par Jocelyne J. qui arrosait pour la énième fois ses 30 ans ( je crois que c’est son âge, elle fait tellement jeune ……. ) avec, entre autres, du punch servi dans un accordéon !

La répartition des chambres s’est bien passée, Isa et moi avons pris l’unique chambre pour 2, les autres le reste !!! J’ai été puni de mon égoïsme, la porte de notre chambre attirant tous les pieds jaloux et malveillants qui passaient devant. Ça fait de la musique, ça donne le rythme ………………

5h du mat, des bruits dans le couloir. Les mélomanes ( et surtout courageux ) qui veulent écouter le brame du cerf s’éveillent.

5h45, Yoann, notre guide, vient nous chercher : JMT, Philippe, Anne-Marie, Alain G et Alain J, Roger, Fabrice, Isa ( de J-P ) et moi. Nous nous entassons dans le Zafira de notre guide et nous voilà partis. 1ère halte, en pleine nuit. Nous entendons 3 cerfs bramer à tour de rôle. D’après notre guide, le plus proche est à 100m.  2ème halte, cachés derrière un tas de bois, nous espérons apercevoir cerfs ou biches. Fabrice est super vigilant, au point de s’endormir contre un tronc d’arbre !!! Hélas, la seule chose que nous verrons, ce sont les gouttes de pluie qui noient nos espoirs.

A notre retour, petit déjeuner copieux. Un 2ème groupe ( certains font les 2 balades ) part à pied visiter la forêt de Tronçais et admirer des  chênes plus que centenaires. Un chêne coupé récemment avait été planté du temps de Colbert ( ou Gacon, je ne sais plus ) et datait de 1650 !!!

Les visites ayant eu lieu sous la pluie, nous déjeunâmes au gite. Après la traditionnelle photo de groupe, nous enfilâmes nos tenues de pluie et la famille Lagrenouille ( les 2 groupes ) pris la route du retour, avé la pluie, con !!!

Retour calme et traditionnel, avec quelques demi-tours et égarements pour le 1er groupe, une pause pipi sur un parking avec nul endroit pour se cacher, pour le 2eme . Classique, quoi !!! A noter que les 2 groupes ont, a priori, suivi un itinéraire différent. Après tout, chacun se paume où il veut. C’est ça, la Liberté, bon sang de bonsoir !!!

Après de belles routes dégradées et gravillonnées à souhait, arrêt boisson dans un des repaires favoris des Chambotards, le bar de St-Just en Chevalet.

Remerciements et embrassades à la sortie du bar, nous regagnons nos pénates. Je pensais que les 2 groupes allaient passer par Montverdun, mais je n’ai vu passer personne. Toutes les routes mènent à Chamboeuf, mais chacun la sienne !!!

 

Merci à toutes et à tous pour la bonne ambiance lors de ce we, et surtout à notre Secrétaire et son Président de mari pour ces excellentes journées.

Isa et J-P

 

————————————-

 

Chartreuse – 6 & 7 septembre

Malgré le RDV matinal, tout le monde est guilleret pour ce départ.

Les groupes sont constitués de manière naturelle : les Ducati ; les Bruno et les vieux motards d’un côté ; le Clan Touilleux et les d’jeuns de l’autre.

Donc avec JB Kazo et Christine > JP ; Jean-Luc et Michèle ; Pascal et Fabienne ; Bruno et Anne-Marie V… ; Bruno L… seul ; Bruno C… et son corps d’athlète ; Didier et ses bonbons ; Jean-Michel plus jeune qu’avant car roule en MT 09 (si on avait su, on l’aurait mis dans l’autre groupe) et Roger avec sa Vieille Ferraille Roulante. J’allais oublier, j’étais là aussi avec ma Passagère préférée (JML + F…).

Du côté de Fabrice ; JMT et sa suite, Chantal ; Nicolas, David, Sylvain et Alison ; suivi de Julien et Laëtitia ; Thomas est de la partie ; Marc et Sophie sont là pour le feuilleton (je ne pouvais pas le manquer… !) ; Christelle, pas bête s’est mise là ; et Philippe, le p’ti nouveau avec sa Honda NCXXXX… qui observe tout ça gentiment.

Fred est venu prévenir que le départ est reporté pour lui et Isabelle.

Nouveauté au Club pour ce WE. Le déroulement se fera par Etape.

1ère Etape > Le Prologue

60 km autour de chez nous pour faire chauffer les mécaniques et les pilotes. C’est-à-dire que nous avons quitté La Vallée du Gier presqu’une heure après notre départ de Chamboeuf… !! Mais bon tout le monde est satisfait, c’est l’essentiel. C’est pendant cette étape qu’Alison a voulu épater un Autobus ; elle croyait que c’était des Rugbymen, on m’a dit que c’était du 3ème âge. Jean-Michel a essayé de faire pareil avec un camion de lait, il est beaucoup plus « nature » Jean-Mi. P’ti dej à Maleval ; parking, accueil, contenu…rien à redire…parfait.

2ème Etape > La Liaison

C’est après Serrières que nous attaquons de mornes plaines, pleines de lignes droites et d’ennui ; passage par Beaurepaire et la Côte St-André. Bref que des souvenirs à oublier (elle est bonne…). Arrivée au Lac de Paladru pour le déjeuner sur l’herbe. JP et Jean-Michel font la course et la causette avec les canards ; personne ne sait qui a gagné. Un canard me l’a dit mais j’ai promis de ne pas le répéter. Thomas et Sylvain ont failli arriver avant le 1er groupe pour cause de mauvais guidage ; mais je n’y étais pas et c’est déjà une logique « Chambotard » que de se mélanger. Arrivée à Voiron, surprise prévue qui a bien lieu (cf autre WE où la surprise n’a pas été réalisée, voir Fab pour explication) ; la Visite des caves de la Chartreuse. Vous imaginez un groupe de motards qui visitent une distillerie avant de goûter… Difficile… ! JP dissipe bien la petite guide charmante qui le lui rend bien… Au final ; 1 verre ; 2 verres ; 3 verres… au total plus de 30 verres… !! Et tout le monde en selle, nickel… !!

3ème Etape > Le Final

C’est là que tout le monde se fait plaisir. Paysages ; Routes ; Cols ; Descentes… Les Ducati commencent à bouillir et vont voir de temps en temps si l’air est plus frais devant leur Chef de file. Roger qui chauffe aussi mais pas du même endroit, se lève sur sa Moto Rouge qui fait du bruit pour avoir l’air d’être sur une Ducati. Ça viendra un jour Roger. Fabrice essaie d’emmener son groupe sur des pistes de ski de fond, mais personne n’a voulu le suivre (si j’avais été là, je t’aurais encouragé). Les d’jeuns doivent essayer d’imiter aussi les Ducati…mais ils sont « jeunes »… !!

Bon, on arrive après St Laurent du Pont à notre lieu de villégiature. Le Cirque de St-Même ; Non ; y a pas de chapiteau juste des clowns. Un Hôtel, une 1ère au Chambotard ; blotti au fond d’une vallée devant une superbe cascade. Grand confort pour chacun, repas, service… Impeccable mais tenu par une famille cousin des Ténardier… Après un peu mécanique juste pour montrer à Bruno C… qu’il y en a des bons au Chambotard ; Apéro. C’est la famille Verdier qui arrose sa « Ducati » ; ex JML donc déjà arrosée. Celle-là, elle va bien aller…Les Chenevier enchaineront de façon originale l’introduction de la Voxan, des Bonbons à la Chartreuse lors de la soirée arrosée de … Chartreuse. Pendant le repas ; arrivée de Fred et Isabelle ; chapeau. Pour dormir ; la Chartreuse (et le reste) fait son effet puisque extinction des lumières vers minuit.

Le lendemain, petite marche pour visiter la cascade proche. Sylvain et David en profitent pour se prendre une douche. Vous savez les d’jeuns, y z’aiment pas les salles de bains…

Passage pour récupérer le déjeuner à la Superette du coin (une 1ère également) puisque les Ténardiers n’ont pas souhaité nous accommoder notre pique-nique (comme dit Fab ; c’est eux qu’ont été… piqué-niqué).

Et là on commence par le Final. Encore des cols dont celui de l’Epine avec vue imprenable sur le lac du Bourget. Fort de St-Eymard ; point de vue exceptionnel au-dessus de Grenoble. Même du gravier de temps en temps pour garder la main… Arrêt dans un petit bois pour le déjeuner Superette. Le groupe des D’jeuns arrivent enfin, les vieux commençaient à attaquer les arbres car le partage du pique-nique n’était pas équitable. Une fois attablé, tout rentre dans l’ordre. Rencontre improbable dans ce bois, 2 couples Suisse en vadrouille en Jeep depuis une semaine dans les Alpes. Après explication de leur périple et visite des mécaniques guerrières, ils nous offrent 2 bouteilles de vin ; nous leur ferons une ovation pour leur départ. Une réussite ce pique-nique ; je pense qu’il fera des émules. Redépart pour le Café au Col du Granier, loupé pour le 1er groupe qui décline l’invitation et repart. Passage au Lac d’Aiguebelette ; pour un petit coup à boire. Bruno C… en profite pour se laver, ou pour se baigner, je ne sais plus…Les 2 je crois. Bon son corps d’athlète… J’avais le même à une époque ; mais j’ai préféré changer. Vivre avec mon temps, quoi ! Apparemment je ne suis pas le seul…

Un dernier arrêt à St Romain en Gal et Bisous pour tout le monde à la sortie de Trèves. Ah, j’ai oublié de le dire mais le Soleil et la chaleur ont été de la partie tout le WE ; merci à eux.

Merci à nos organisateurs, une réussite totale. Merci à tous les participants (y compris moi) de la bonne ambiance tout au long de ce WE.          Et au prochain…!

JML—

 

———————–

Chroniques d’un week-end –presque !- sans pluie. Doubs, juillet 14.

 

Au total, ce sont 34 motards répartis sur 23 machines qui ont parcouru les quelques 860 km de ce week-end organisé par Alain et Fernand.

J.1 : Répartis en deux groupes, le samedi matin s’est déroulé sans encombre, mis à part Thomas qui a eu, paraît-il, du mal à faire démarrer sa « bandit » … Les averses locales ont été évitées, et la première étape nous a menés à Chatillon sur Chalaronne, où nous avons pris notre traditionnel café/croissant en face des superbes halles du marché couvert.

La deuxième étape (Je n’ose pas dire le pique-nique du midi !) a été moins confortable, puisque nous avons mangé debout, à l’abri de la pluie sous des chapiteaux installés là en prévision des festivités du 14 juillet, probablement. En tout cas, merci à Nantua de nous avoir accueillis ainsi, sur les rives de son lac. Ceci dit, et je cite Chantal pleine d’entrain : « Il aurait fallu être Marteau pour aller manger au Col de la Faucille ! », que l’on ne distinguait pas dans le brouillard. Marc, ne voulant pas être en reste, a conclu par un constat imparable : « Sympa de se faire Saucer à Nantua ! ». C’est d’ailleurs pour entendre ces grandioses instants de poésie que Jean-Marc, David et les Garde nous ont rejoints à ce moment-là.

Le début d’après-midi a été beaucoup plus humide, avec un parcours en montagne complètement bouché par le brouillard et les nuages réunis ; On ne distinguait même plus les feux du véhicule devant soi ! Heureusement, la suite fut sympa, avec une petite virée par la Suisse et des routes sèches, et un arrêt panorama/photo avec le Lac Léman en toile de fond. Et nous sommes tous parvenus sans encombre –mais sous le crachin !- à Mouthe, où la course à la douche eut vite fait d’animer « Le Chalet de la Source » (Source du Doubs, à 200 m. du chalet !)

Juste avant le repas, apéro offert par les Lavarello, qui tenaient à prouver qu’avec une Ducati toute neuve on peut sans difficulté transporter les 11 litres de punch nécessaires au baptême du susnommé deux roues italien !

Dîner parfait, avec un plat « bernois » préparé par nos hôtes dans une immense poêle et directement dans la salle. Coté anecdote, retenons qu’il ne faut PLUS JAMAIS laisser les filles se mettre ensemble à la même table ; Qu’elles sont bruyantes ! A côté d’elles, les tables « jeunes » et « hommes » furent des modèles de bonne tenue. Nous savons désormais qu’il leur faut toujours un mâle …

La soirée, comme d’hab. : Tarot, coinche, etc …

J.2 : Programme de la journée : Le tour du lac de Neuchâtel. Mais la matinée a tourné un peu court, puisque le groupe 2 a littéralement explosé dans la ville. Marc ayant eu des problèmes avec son top-case et n’ayant pas pu repartir en même temps que ses coéquipiers, ce sont carrément 5 motos qui se sont volatilisées dans la nature … et sur l’autoroute ! Ajoutons à cela que les portables mis en mode « avion » laissaient tout le monde injoignable, et vous aurez les raisons d’un grand moment de solitude pour chacun. Le groupe 1, docile derrière son chef, a attendu pendant 30 bonnes minutes au carrefour de Ins, tout en attaquant le saucisson du terroir apporté par Georges. Gérard, lui, dormait effondré sur son réservoir, bien calée par « sa » Mireille. Heureusement, vers 13 h., et grâce à la cabine téléphonique portable de Jean-Christophe (Datant tout de même de la préhistoire du T.S.F. !!!), nous nous sommes tous retrouvés et avons pu nous rendre sur la Riviera Fribourgeoise, (Plage en pelouse au bord du lac de Neuchâtel) pour pique-niquer sous le soleil. A retenir : Le chocolat de fin de repas généreusement offerts par Didier, les bonbons du mineur qui ont circulé avec nous tout le week-end, et la sieste réparatrice des motards plus répandus les uns que les autres sur l’herbe. Le retour à Mouthe se fit sans encombre à quelques ½ tours près, et avec un timing impressionnant : Juste au moment de l’averse, nous étions à l’abri dans le café d’Estavayer le Lac, et la pluie n’a repris qu’au moment où nous étions de retour à Mouthe …

Juste avant le repas, évidemment, apéro offert cette fois par Marc et David pour arroser leur nouvelle monture. D’ailleurs, au passage, je veux livrer une réflexion personnelle : Le club des Chambotards s’embourgeoise sérieusement ; On ne compte plus les Ducati, Triumph et autres BMW ; Les propriétaires de japonaises ont du souci à se faire !

Dîner encore une fois copieux et local, avec filet mignon toujours « made in la très grande poêle » ! La soirée fut ensuite très animée, entre la finale de la coupe du monde de foot ball, le groupe des taroteurs et celui des coincheurs. Concernant ces derniers, le meilleur souvenir du week-end pour Christelle semble être sa victoire en duo avec Jean-Marc L. !!! Comme quoi ce score était on ne peut plus inattendu …

J.3 : Le retour ; Tout a commencé … sous la pluie ! Et une pluie battante, par moment, pendant plus d’une heure : La galère ! Impossible de profiter du paysage, hélas. Heureusement, les conditions météo ont fini par s’améliorer, et nous avons pu apprécier comme il convient le charme de Baume les Messieurs : Sa superbe cascade, son abbaye devant laquelle nous avons dévoré nos sandwichs, …

L’après-midi fut évidemment consacré à parcourir les km pour rentrer at home. Petit incident sur ce trajet : David qui glisse sur le bas-coté, et sa BMW termine dans la boue dans le pré à coté, non sans être au préalable passée sous les barbelés ; Heureusement, David n’a rien, et sa moto une fois lavée chez « l’éléphant bleu » présente peu de dégâts : La selle un peu griffée, et 2 ou 3 pattes de fixation cassées.

Enfin, arrivée vers 18 h.30 à Chamboeuf, pour les embrassades de fin de week-end, les souhaits de bonnes vacances, …

Nous avons vécu un vrai bon moment : merci aux organisateurs !!!

——————————————————————————————-

 

 

Compte rendu WE du 7 et 8 juin : Le Cantal

Le Week End s’annonce très chaud voir caniculaire, pour cette aventure dans le Cantal

Une dizaine de motos se retrouve sur le parking de Auchan et après avoir pris connaissance entre nous, nous décidons de partir ensemble pour le WE

Bizarrement, ils y avaient pas mal de motards d’un club de Champs Bof  nommé Champs Beaux mais Tards

Nous voila on the road pour un périple organisé par Sylvain (fils de Jean Marc) et Thomas (fils de Jean Luc)

Nota : ils sont tous les deux demi frères  car ils ont un papa nommé Jean en commun (elle est super !!!!!!)

 

La première heure de roulage est bordélique : on se demande qui est le chef de file : ça change sans arrêt (peut-être qu’un nouveau concept est né au sein du Club, on ne peut pas être au courant de tout)

Premier arrêt à Tence pour petit kaf

Anne Marie s’initie au bowling, avec son casque, sur le macadam de la départementale, devant le bar  et constate qu’il ne roule pas aussi bien qu’une vraie boule de bowling

Bruno garde son sang froid et se retient de ……… (quelle maitrise)

 

Après Fay, sur le plateau des vaches, un vent de dingue mets nos pétoches sur l’angle, tout le monde pose le genou parterre

On se croirait sur le circuit de Ledennon

Les éoliennes rougissent tellement elles tournent vite

 

Arrêt à Moudeyres : pour ceux qui ne savent pas ou c’est, allez voir sur le Web

Visite extérieure de la ferme au toit en chaume des Frères PERREL : pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir sur le Web

Durant notre visite, une grosse mouche (à merde) apparu comme dérangée par tant de monde

Mais son sort fut vite réglée car elle fut gobée par Chantal avec une vivacité que l’on ne lui connaissait pas

Nota : les gens du village était tous en larmes car c’était la seule mouche ( à merde) du village

On se serait cru dans un épisode d’Orange mécanique

 

Nous voilà reparti sur les routes sinueuses de Frecenet , poignées dans le coin, quand notre chef de file stoppa la meute

La visière de Sylvain……….. qui est le demi frère de Thomas car ils ont un demi père en commun qui s’appelle Jean (ceci est un rappel pour ceux qui n’arrivent pas à piger)…………..a perdu sa visière

Tous les fayos du groupe (pour rappel, la plupart sont de Champs Beaux mais Tards) se sont proposés pour l’aider à retrouver sa visière

Après un certain temps qui nous a paru une éternité pour les non fayots qui attendaient sur le bord de la route (les fayos faisaient semblant de chercher),

nous décidâmes de stopper la recherche et de décréter que Sylvain avait peut être acheté un casque sans visière et que ceci était une mascarade pour se faire payer un casque avec visière par ce bizarre club nommé Champs Beaux mais tards

 

La journée continua tant bien que mal avec le traditionnel pique nique de midi au lac d’Issarlés ou plusieurs décisions ont été prises :

1-      licenciement de Didier du club car nous avons trouvé un remplaçant pour le chocolat prénommé Bruno  qui nous a offert du chocolat haut de gamme à 0,62 €la tablette

2-      avenant au règlement du club suite au constat que certains roulent sur la voie opposée : pénalité de 1€ par ligne blanche ou ligne pointillée franchie

 

Arrivée à St Flour pour visite de la ville et dégustation de glaces locales du terroir appelées ‘Glaces Italiennes’

 

Enfin après 340 kms tout le monde était content d’arriver à Véze et rêvait de pouvoir déguster un apéro dans un lieu chaleureux et convivial

 

La tenancière qui nous apparu au début charmante et mignonne (d’accord avec moi JP ?) se transforma en l’espace de quelques minutes en bipède préhistorique en nous faisant bien comprendre que notre venue , un Samedi soir a Véze l’emmmerdait profondément

Le repas du soir était juste acceptable :

-la saucisse du Cantal était une demi merguez de la place du Peuple

-le gratin avait été cuit à l’eau

-la tarte à ‘je ne sais quoi ’avait été récupérer dans les poubelles de Metro

 

Tout ceci ne nous a pas empécher de faire la partie de cartes traditionnelle accompagnée de quelques communards sans alcool

 

Le lendemain fut un autre jour et tout le monde pensait que le petit déjeuner allez nous remettre du baume au cœur pour attaquer la route du retour

WALOU !!!!

Le grand café que l’on adore prendre au petit déj ressemblait à un mini expresso stretto italien

Les pots de confiture à moitié vide devaient trainer depuis 1914 dans une armoire

Le pain frais était bien le pain frais mais de la semaine d’avant

 

9h00 : grand départ pour le retour avec visite d’une ferme bio ’Les Fleurs bleues’ fabriquant du fromage Saler

Une remarque : le fromage Saler n’est pas fait avec des vaches Saler (ça vous les coupe) mais avec des vaches Abondances

Pour plus d’infos allez sur le Web

 

Le retour fut caniculaire avec comme toujours quelques accélérations de nos pétoches  sur les belles routes sinueuses de notre région

 

Grosse frayeur, bien avant Ambert , ou on a eu droit à une belle nappe de gazoil :tout le monde à fait la godille dans ce virage à gauche

Merci à Bruno d’avoir , dans un geste citoyen, appeler Hollande pour que Manuel (Valls) viennent éponger le mazout

 

Je vais terminer là sinon vous ne seriez pas prêts d’avoir  le compte rendu

 

Très gros merci aux petits jeunots Sylvain et Thomas qui nous ont organisés un Wend d’enfer, avec un paysage magnifique et des routes sinueuses comme on aime : trop beau le Cantal

Je crois que l’on a tous de belles images dans notre tête

Milles excuses pour le retard du CR

 

——————————————-

 

Week end de l’ascension 2014, à Agnieres en Dévoluy

Et bien cette fois, pas le choix, je m’y colle !

Pour cette sortie, nos gentils organisateurs, Jef et Jean Louis mettent le cap sur les Alpes.

Comme souvent, R.V sur le parking d’ Auchan, à Villars à 8H15 pétante. 13 motos sont inscrites.

C’est à la station d’essence à Veauche que nous trouvons notre président et Chantal, qui comme

nous, remplissaient leurs réservoirs pour passer le WE à Nyons en famille. Et Bla bla bla et Bla bla

bla, une autre bécane arrive, Bruno et Anne Marie pour le ravitaillement, et re bla bla bla et re bla

bla bla, allez, on file à Auchan.

Au parking, tous à l’heure sauf…Jef ! qui aurait eu quelques soucis pour faire démarrer sa Suzuki.

Le départ est donné, 2 groupes sont prévus. Le premier conduit par Jef. Avec lui J.B, Didier, Fabrice,

Bruno & Anne-Marie, et nous les Verdier.

Le deuxième, avec Jean Louis en tête, Chrystelle, Fanny, Alain & Marie, Marc & Sophie, Fernand &

Evelyne.

Nous passons le col du Grand Bois, 7°, Brrr ! La douceur se fait ressentir dans la descente de Bourg

Argental et là, surprise la famille Touilleux est à l’arrêt « viennoiseries » et Bla bla bla et bla bla bla.

Allez ce coup ci, bonne route et bon WE.

Pour nous, l’arrêt « viennoiseries » se fait à Tournon, une sensation de vacances s’installe. Après le

petit déjeuner frugal, l’excellent groupe 1, reprend la route, direction Romans, mais la boussole de

Jef n’indiquait plus le sud, une visite des rues de la ville fut improvisée. Une fois la bonne direction

retrouvée, cap sur Lens en Vercors .Pique nique à Pont en Royan, un café et c’est reparti par les

gorges de la Bourne, traversée de Grenoble et nous prenons la belle route « Napoléon ». Arrêt

rafraichissements au lac de Laffrey où là, Anne Marie a fait une découverte non sans intérêt « le

Perrier tranche ». Jean Luc très taquin, n’a pas raté une occasion de lui le rappeler, tout au long du

séjour …

Et c’est à partir de la chapelle la Mère Eglise du, 11 ème siècle que les 2 groupes finissent ensemble

le trajet jusqu’au gîte, « le Rocher rond » en plein milieu des montagnes et des loups.

1ère soirée : une fois installés nous prenons l’apéritif servie par la maitresse de maison, une

charmante jeune femme, Jeanne. Au menu, potage de pois, tartiflette et salade de fruits. Pour les

plus costauds, tarots bières et dodo.

2ème jour : les groupes se mélangent. Avec Jean Louis, Fanny, Marc, JB, Didier et Fabrice à la

découverte de la région à moto ; lac de Serponçon en passant par les cols, avec de magnifiques

points de vue, 250 kilomètres aux compteurs, ils étaient enchantés !

Avec Jef, Sophie, Alain & Marie, Fernand & Evelyne, Bruno & Anne Marie, Chrystelle et les Verdier

pour une rando en montagne. Après quelques dénivelés, notre intention fut tournée sur les

hauteurs pour apercevoir les marmottes tandis que Bruno était concentré sur un long tuyau qui

suivait notre ascension. Malgré la difficulté pour Jean Luc, qui ne regrettait pas d’être venu, nous

n’avons pas pu aller au but, arrêter par le brouillard et la neige ! Ouf !

Retour au gite, les 2 groupes sont là . A 16 H nous nous rendons à la bergerie de Pascal, pour visiter

son exploitation, le temps d’un orage. Nous en sommes repartis avec l’odeur du mouton.

La dernière soirée fut plus calme, la fatigue de la journée étant, nos énergies étaient à plat. La

montagne ça se gagne ! Beaucoup d’ entre nous sont allés se couchés tôt, après le litre de tisane

aux herbes de Jeanne . Juste une poignée est restée faire un tarot et vider la flasque de poire de

Bruno, qui lui était déjà couché, rêvant à ce fameux tuyau…

Au retour pour le dernier jour, les groupent se reforment, nous partons par Veynes pour faire le

plein, il fait beau. Direction Die, regroupement prévue au col de la Cabre, pour la photo de groupe,

mais une course de VTT nous empêche de nous arrêter. Jef décide alors de continuer jusqu’ au

Saut de la Drôme, un SMS est envoyé à J Louis. On les attend, 10, 15, 30 minutes, les portables ne

passent pas. Inquiets, nous décidons ensemble d’aller plus loin. Rien de grave, erreur d’itinéraire

et en bon chef d’équipe J Louis a remis son groupe dans le bon sens, nous nous sommes retrouvés,

pile poil pour déjeuner à Die , au bord de la Drôme où nous avons pu faire notre photo souvenir.

Après ce moment de détente et un petit café sur la route, nous reprenons le chemin du retour,

direction Lamastre puis Lalouvesc pour un dernier arrêt « rafraichissements » .

Pour les derniers kilomètres, nous roulons tous ensemble jusqu’ à St Just Malmont, le moment

est venu de nous dire au revoir et remercier chaleureusement nos deux organisateurs Jef et Jean

Louis qui ont été excellents sur tous les plans, en espérant qu’ils nous fassent encore partager et

découvrir d’ autres régions……

Mention spéciale : pour l’ élégance du pyjama de Jef et les dessous chics de JB.

Merci à tous, j’ ai passé un super moment en votre compagnie ,dans la joie et la bonne humeur, les

chambotards sont vraiment les meilleurs !

Michèle.

———–

petit journal du WE de Pâques : Salagou

RDV à 8H du matin pour le départ, fait un peu frisquet non ? les organisateurs J marc Lavarelo dit JML et J pierre Tavernier dis JP. Divisez vous en deux groupes de 9 qui la dit  le JP. 18 motos ,5 SDS.

Le groupe 1 avec JML et le groupe des prostates 2 avec JP .les consignes sont données Alain Jacquemond sera le poisson pilote du groupe 2 interdit de le doubler car si on se perd c’est notre seul espoir de trouver le camping (il a un GPS lui).

C’est parti pour ……les Estables température 5° à st Etienne -1° aux Estables, petite route, virage on double même un tracteur. Tiens  une petite pose pipi s’impose on est parti depuis 30min (rappelez  vous le groupe des prostates).

Enfin arrivé pour le petit dej, il y a des filles qui sont frigorifiees elles ont les doigts qui vont tomber, JP se propose de les réchauffer en leurs montrant son superbe caleçon et là je vous dis pas les commentaires de la gente féminine qui est présente, du genre il n’est pas près de trouver une gonzesse celui-là.

Nous faisons la connaissance d’un nouvel ancien ami du club James bond 007 qui s’appelle ! À moins que ce soit Georges, bref il a une jolie moto qui vole dans les airs.

JML nous fait un pti briefing du WK nous allons au village de Franck Dubosc, puis demain une surprise nous attend et nous allons chercher le monstre du Salagou. Ne vous inquiétez pas tous est prévu .Au passage c’est  kiki écrit le pti journal !!!! Une histoire de V………. j’ai pas tout compris J’m’ai fait avoir.

Un plein d’essence obligatoire sinon JML y se fâche. Nous avons droit au remerciement de la pompiste, sommes vraiment un club exceptionnel.

Direction  Génolhac pour le pique-nique sur la place du village, Là les problèmes  commence Bernard B qui fait la moto balai de notre groupe veut jouer au quille avec nos moto, il jette la sienne par terre pour faire tomber les nôtres bien stationnes en fille, loupé ! Une poignée de frein à zéro.

Le président en profite pour faire des photos avec le nouvel appareil du club, il est toute catégorie attention, étanche dans la carafe a moins 170m  fait GPS, boussole, tire-bouchon, barbecue, démonte pneu, le président a du faire un stage de 48 semaines chez canon pour apprendre à s’en servir. Nous verrons le résultat.

 

On miam certains ont des œufs pas cuit, d’autre partage leur saucisson, leurs fromages de la belle-sœur, leur pinard de jsais pas qui, du chocolat des bonbons à la menthe merci Didier. Café sur place, tous est prévu Bruno L est content.

Mont TAigoual visite rapide, Expo sur les nuages on se cultive, non pas le temps il nous reste deux heures de route. Le groupe 2 devient le groupe 1 on a perdu Fred et Isa ou sont-ils ?  Peut être dans les nuages……..

On roule on roule, sur la route, sur les graviers, sur la tête. Aucune faute de direction road- book Nikel même pas de tour de rond-point  (non je déconne). Tout est prévu.

19h le relais du Salagou tous aux chalets pas le temps de prendre une douche c’est l’heure de l’apéro : sacré chez les  Chambotards  car, « boit un Canon sa fait pousser les Nichons «   Il y  en a qui arrose des motos d’autre des petits enfants. Et blablabla, A table paëlla au menu  un autre canon puis une petite verveine offerte par JP (qui arrose ce magnifique WK). Tarot baby-foot .Dodo car demain y a la surprise hein JML !tout le monde l’attend la surprise

Jour 2 9h01 précise  on démarre fait pas très beau mais on va voir LA surprise .Glouglou des  motos Alain J aide Luc V à changer l’ampoule c’est complique sur une BMW surtout quand on la monte pas du bon côté, ca éclaire moins bien.

Sur le trajet la moto de Chantal T fait des siennes J Christophe V n’hésite pas à jeter sa moto par terre pour aller la secourir. En plus le moto-balisage n’a pas fonctionné comme il aurait dû .JP nous rappelle gentiment les règles de base (t’attends à chaque carrefour Ducon sinon je te Pète les dents OK ? c’est bien compris pour tout le monde).

La surprise, jolie lieu, jolies photos, gentil patron .Elle ne va pas trop couter cher au club, on la jamais faite : comme prévu. (Si tu veux savoir ce kêtait La surprise t’avait ka venir au WK).

Direction Montperoux pour la fête du vin, (savez-vous que le club a une section majorette ?) petit café et discussion pour savoir qui fait quoi, on se divise en deux groupes. Un groupe de deux qui retourne au camping JP et JC V on ne s’aura jamais ce qu’il avait en tête tous les deux……….

St Guilhem du dessert pour le reste .Pique-nique à l’endroit prévu, temps libre pour la visite du village, café, vin chaud pour JML petite ronde autour du platane de 1855 avec un diamètre de 6 mètres (sa laisse rêveur).Retour aux  motos on divise les groupes : camping pour les Lardons, Partir à la recherche du monstre du lac de Salagou pour le reste.

ET ben figurez  vous qu’on la pas vu de près le lac et encore moins le monstre par contre Alain J à jeter sa BMW par terre (avec la Joce dessus) même pas mal, heureusement que j’étais là pour les sauver, et surtout pour l’écrire dans le journal.

On continu le tour du lac comme prévu, le président  se trouve derrière JML Et il lui fait des grands signes pour tourner à droite et il s’énerve sous son casque le président parce qu’il le connait bien lui le lac, il les a déjà vu les monstre du lac avec leurs dreadlocks quand il était jeune. Mais ça n’était pas prévu dans le programme de JML.

Regroupement, on rentre au camping, Chantal T décide de tirer un coup enfin plutôt sa moto  = problème d’allumage ?j’espère qu’elle connait un bon mécano. Parce que des mécanos dans le groupe il y en a plein.

Camping, sieste, pétanque, piscine pour les costauds les vrais, jacuzzi pour les lopettes hein GG. Tu m’entends, merde il est devenue sourd le GG.

Apéro Blabla moto blabla belle blabla journée blabla impeccable comme prévu. Réunion improvisée du bureau on décide que l’on doit partir en WK 3 étoiles pour savoir si l’on doit acheter des gilets orange, quoi c’est important la sécurité des membres.

Miam bœuf- bourguignon et surtout « boit un canon……dodo

Jour 3 :  le retour il pleuvine comme prévu !

JP toujours près à rendre service déplace la moto de Chrystelle (c’est dur dans les cailloux). J luc veut bien que JP lui déplace la BMW (quel assisté celui-là, hier on lui change son ampoule aujourd’hui on lui gare sa moto).

Le groupe 2 part en premier allez comprendre !

on roule glouglou les motos, petite pose pour le groupe des prostates juste avant d’attaquer le col des Cévennes, JP retrouve le sourire ça fait 3 jours qu’il se traine là il va mettre du gaz »je vous préviens chacun pour sa gueule » ki dit

Promis JP je vais mettre de l’angle peut être même racler les cale-pieds, je suis à fond, merde pas de bol… le brouillard, une bonne couche, finalement je vais suivre Didier tranquillement. Super joli le paysage sous le brouillard enfin on l’imagine mais c’était prévu.

Descente sur Florac pour miam un petit tour du village, deux petits tours du village nos organisateurs retrouvent  le super coin prévu pour le pique-nique, tenez-vous bien le parking de Carouf, celui en face de la gendarmerie, pour quelqu’un qui n’aime pas la volaille. Il pleut, y a pas de table, comment je fais, moi, pour manger mon taboulé sans table ?même pas de café sur place. T’inquiète pas Bruno on roule jusqu’à Rouffiac et tu pourras boire deux cafés c’est prévu :  bon sens. Par contre toujours pas de sirops d’anis .

ReGlouglou moto en route, une petite contemplation devant un taureau bien couillu.

Du chemin, fait moi découvrir ton éolienne mon JP, j’en avais jamais vu de si près.

Une superbe route bien sèche plein de virolos, plein gaz j’ai les cale-pieds qui raclent (non je déconne c’est ma gorge qui racle) on s’arrête boire une mousse, Tien il n’est pas là le groupe 1 ? Un garçon sympa nous ouvre son bar juste pour nous le groupe des prostates.

Nous nous rejoignions tous au Col du Pertuis pour se faire le bisou final.

Environ 950 km sur 3 jours, des routes sympas un rythme sympa, des gens sympas.

Merci aux organisateurs, merci aux participants, merci au club.

PS : Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite et indépendante de ma volonté. Mais tout était prévu……..

F.VVVVVVVIGIER

——

 

Sortie dans le beaujolais – 16 mars

 

Et  voilà, la saison moto repart. Quel bonheur de se retrouver sur sa moto par une belle journée ensoleillée une moto toute bien révisée qui ne cale plus, dont les feux s’allument et pneus neufs en plus svp !!!!. Rendez-vous 13H30 sur la place de chamboeuf . 12 motos sont bientôt sur la ligne de départ, tous en solo : Roger, Jean Bernard, Bruno et Françoise, Jean Luc et Michèle, Thierry accompagné d’un copain Alexandre, Sylvain et Allison, et notre président JMT et moi-même. Et oui vous avez bien compté  1,2,3 et 4 filles au pilotage !!!! BRAVO !!!!Méfiez-vous les mecs dans pas longtemps nous allons rebaptiser le club MOTO CLUB CHAMBOTARDE !!!! C’est avec grand plaisir que nous avons vu revenir Françoise sur sa Suzuki, et Allison inaugurait la ballade en groupe. Elles s’en sont sorties comme de vraies  championnes !!!

Nous voilà partis direction la vallée d’Azergues. C’est vraiment le temps idéal. Chacun reprends ses marques  Alexandre qui a peu roulé est un peu crispé . 1erpetit arrêt à l’Arbresle pour rassemblement, y’en a toujours qui coincent la poignée pffff !!!!

C’est là que la vraie ballade commence : le beaujolais dans tous ses états. Les villages magnifiques aux pierres dorées défilent pour notre plus grand plaisir, nous serpentons au milieu des vignes (purée le président il assure aujourd’hui !!) Liergues nous offre une agréable terrasse baignée par le soleil pour prendre une boisson.  Nous repartons toujours par des petites routes qui ne doivent pas voir des motos tous les jours. De ci des arbres en fleurs, de là des chevaux qui courent pour mieux nous voir, c’est super. On roule tranquille sans excès, Roger d’ailleurs met en vente sa 5e !!! nous profitons buccoliquement du paysage.

Au retour un méchant soleil blanc nous joue de sales tours, tout juste si nous ne devons pas rouler les yeux fermés, et gare à ceux qui n’ont pas nettoyé  leurs lunettes avant de partir n’est ce pas Thierry ? Au fait si un jour vous avez besoin d’un nettoyage de visière je vous recommande notre ami JB. En effet il peut sortir à tous moment un super petit sac bleu ciel avec tout le nécessaire de nettoyage. Très raffiné notre ami Polonais !!!!!

Il nous faut rentrer, nous remettons cap sur le Forez. Et chose rare nous nous retrouvons tous sur la place de Chamboeuf pour le bisou de  fin de journée . Mais tous ??!! En sommes nous sur, Jean Luc l’œil inquiet cherche sa moitiée………mais où donc est Michèle ?? On se regarde tous les uns les autres, non Michèle pas là, pas là non plus . … on ne cause plus on écoute : elle va peut-être arriver …… au bout d’un moment il faut se rendre à l’évidence : Nous avons perdu Michèle !!! Ça c’est une première. Nous avons pourtant bien marqué les carrefours !!! chacun y va de sa version :

–         Elle est en panne

–         Elle a suivi des motards plus beaux

–         Elle est partie sur la cote

–         Elle a été enlevée par des extras terrestres

Et j’en passe et des meilleurs.

Impossible de l’appeler car c’est Jean Luc qui a le téléphone, il est toutefois rassuré car c’est aussi lui qui a la carte bleue. D’ailleurs à ce propos il faudra qu’on dise à Michèle de ne pas être aussi soumise L Si on l’a retrouve !!

C’est sûr que maintenant elle ne viendra plus sur la place, nous décidons donc de rentrer chacun dans notre chaumière un peu dépité.

Que chacun soit d’ores et déjà rassuré nous avons retrouvé rapidement Michèle. Son Jean Luc l’a retrouvé at home. Quant à la raison de sa disparition, je ne trahirais jamais une copine, je laisse libre court à votre imagination !!!

Autre chose, ça fait le 2eme compte rendu de suite que je fais, il ne faudrait pas non plus que ça devienne une habitude, il va falloir vous y mettre les petits amis. Seul Gomme avait la force de tous les faire , mais lui c’était un esprit…..

Bisous à tous

Nos prochains rendez-vous :

Samedi 22 de 9 heures à 18 heures : bourse à la miniature

A partir de 19 heures : soirée tarot – avec petit buffet

 

——-

 

 

Flash info : en arrivant dans sa cour Bruno BMW diesel a jeté son engin parterre avec Anne Marie dessus (c’est plus rigolo !!!) du coup notre pauvre Anne Marie à un peu mal aux côtelettes !

Petit journal de la sortie hivernale,

Samedi 22 février 2014

Ca y est la saison 2014 vient de s’ouvrir avec notre traditionnelle sortie hivernale. Qui d’ailleurs météo oblige n’avait rien de très hivernale pour notre plus grand plaisir

Donc pour ceux qui n’ont pas pu se joindre au groupe voilà en quelques lignes un petit résumé de cette après-midi.

Le matin nous a apporté notre petit lot de déconvenues, entre les blessés et les malades nous voici avec plusieurs défections.

Comme prévu les locaux se rejoignent sur la place de Chamboeuf afin d’optimiser les voitures. Président en tête nous voici partis, sous la direction de Monsieur tom tom : et comme il fallait s’y attendre ce tom n’étant pas du tout de bons conseils nous nous sommes retrouvés hilares dans un cul de sac à Rive de Giers. Michèle et Jean Luc soupçonneux pensent que le Président tient à sa réputation et nous fait volontairement des farces. Cette petite visite imprévue nous a mis d’excellente humeur à croire car jusqu’à l’arrivée à Sainte Croix en Jarez nous rions comme des baleines dans la kangoo !!!!  Comme dit Jean Luc : j’ai bien fait de venir !!!!!

Les 18 participants se retrouvent devant ce très beau village de caractère. Très vite nous formons 2 groupes, un qui visite la Chartreuse et l’autre qui part en ballade gyropode.

Personnellement je me retrouve dans celui de la visite .  Rolalala ces Chartreux !!!!! Sous l’influence d’un certain Bruno, ils font vœux de pauvreté, de chasteté, de frugalité, de silence, d’avoir froid ……. Une sympathique guide nous explique avec beaucoup de clarté la vie de ces hommes-là. Pas rigolo tous les jours. Par contre bien logés ils avaient environ 100m2 par personne, le but étant de rester seul dans ces 100m2, sauf que parfois ils pouvaient laver Maria !!! Vous demanderez à notre Président……

La visite terminée,  très intéressante au demeurant, nous retrouvons dans la cour l’autre groupe arrivait juste de son tour de gyropode : ils sont au taket , semblent ravis et ont même un peu de mal à nous laisser leur engin. Ehhh chacun son tour !!!! Nous apprenons que Gérard69 et Jean Luc V ont essayé de brouter l’herbe L WARF WARF WARF

Un petit briefing s’impose notre instructeur nous explique le maniement de l’engin nous colle un casque sur la tête et en avant. D’abord hésitants nous prenons vite confiance dans l’appareil qui se révèle être très facile à mener, enfin presque, surtout faire attention aux trottoirs Anne Marie il a dit le monsieur !!!!! .  Après quelques tours de cour nous voilà parti pour la ballade sous l’œil dégouté d Alain J qui avec son mauvais tour de rein de peux pas nous suivre. On attaque direct par une grande descente, Françoise nous attaque ça par la face nord , Joce à un peu d’appréhension mais qui très rapidement va disparaitre. EXCELLENTE ballade, on s’est vraiment fait super plaisir sur cet appareil. Nous serpentons à travers les petites masures de St Croix, sur les hauteurs de la campagne, nous sommes les maitres du monde !!!!

Le soir tombe la fraicheur aussi, une bonne boisson chaude s’impose. 3 villageois tranquilles au comptoir du bistrot  ont vu débouler 18 Chambotards qui n’avaient en aucune façon fait vœux de silence je vous le dis !!!!

Direction ensuite Pélussin, alors c’est là que notre Président est fort, il passe devant la route de  l’auberge, fait un tour dans Pélussin récupère au passage notre ami Roger et sa Zaza qui n’avait pas demandé l’adresse bien sûr !!! (c’est Roger !!) et nous voilà tous à la croix de Monvieux .

Là aussi, les autres couples dans la salle avaient fini de discuter tranquillement. Nous le faisons à l’italienne, les femmes d’un côté , les hommes de l’autre. Repas simple mais très très bon et copieux, accueil sympathique. il est bientôt 23 h 30 que nous n’avons rien vu passer à nous raconter nos histoires de jeunesse pour certains, ou de vieillerie pour d’autres !!

Très bonne sortie, Merci Président pour cette idée.

Biz à tous

CT

Rappel :

Prochaine sortie moto : dimanche 16 mars

Exposition miniature : samedi 22 mars. N’hésitez pas à passer donner un petit coup de main entre 7 h et 18h30

Soirée Tarot : Samedi 22 mars à partir de 19 h 30 – Inscrivez-vous par mail dès maintenant

LES GORGES DE L’ALLIER

Samedi 31 aout/dimanche 1er septembre 2013

Chers amis Chambotards, (Germains et Germaines)

Le rendez-vous était donné pour le 31/08 à 8h30, place de Chamboeuf. 20 motos au départ, avec la bonne humeur toujours au rendez-vous. Notre vénérable président, me confit la délicate tâche  du reportage photo, et par la suite de reporter ! Tout le monde à bouclé sa ceinture ?! Au fait on n’est pas à moto … !?!

Le premier groupe s’élance conduit par Germain, et quelques kms, papy président se souviens qu’il n’a pas clos le bureau du club, première halte. Et voilà le groupe 2 qui nous passe devant. Retour de papy, et nous prenons la route, nous rattrapons le groupe 2 et arrivons ensemble à Ambert ; pause café, croissants. Avec une des Germaines nous sommes allées faire une petite visite de l’église, beaux vitraux et tableaux. Au bar ça piaille ! Je me retrouve en tête à tête avec mamy Germaine, et là nous nous découvrons une passion commune pour les cyclistes … !

Finie les plaisanteries, on repart, cette fois groupe dans l’ordre ; mamy secrétaire à des ratées, plutôt sa moto. Nous prenons de belles routes, beaux paysages (voir le reportage photos !). Pause pique-nique à Lavaudieu, visite du village pour le café ; et là pas de chance, le bar du coin décide de fermer une journée dans l’année et c’est ce samedi ! Dépitée mamy secrétaire veux se jeter dans la fontaine, mais son instinct de survie est plus fort (heureusement pour moi !). Et caché dans un coin nous dégottons un petit restau qui veut bien nous faire quelques cafés … ! La cour  est un petit coin de paradis, mais (car il y a un mais !) douze tasses pour 27 … quelques valeureux motards volent au secours de notre gentille serveuse et de faire le service, la vaisselle … (si si, preuves à l’appui et témoins).

Quelques prises photos plus tard, nous voilà à nouveau chevauchant nos mécaniques ! Un régal pour les yeux et pour les pilotes, et pour le sac de sable que je suis ; mon motard de mari ayant enfin dompté son italienne de monture …  Il était temps !!! Et heureusement car un sac de sable qui prends des photos en roulant, ça peut surprendre … ! Mais les cailloux sont tellement beaux, au fait à qui la fesse ?

Nous sommes arrivés vers l’heure du gouter à St Prejet d’Allier, petit tour du camping, nous nous posons au bar, en attendant le groupe 2. Le cadre est fort agréable, une fois tout le monde arrivé, quelques sirènes ne résistent pas à l’appel de l’eau et aussi ; des animaux marins, un maître nageur et même un gonne de la sécurité …  une fois ce petit monde rafraichi, on nous propose de nous installer dans les chalets. Envolés de motards, reste sur l’herbe les Germains et Germaines CHEN et PLAYMOBIL. Je me pose une question : Germain PLAYMOBIL ronfle tant que ça ???

Comme à chaque fois, temps mort apéro offert par papy et mamy président, cette fois. Bonne route à ce petit Germain ! Les discussions vont bon train … Certaines peuvent même être surprenantes … Ensuite direction le restau du camping, bonne ambiance et serveuses charmantes. Viens l’heure du dodo, quelques Germains et Germaines se regroupent pour un moment tarot.

Au petit matin (8h30/9h00), les nids s’animent, j’ai entendu qu’une Germaine avait gagné les Germains au tarot, dans l’ensemble tout le monde avait passé une bonne nuit. Même pas entendu le Germain ronfleur ; une réflexion me vient à l’esprit : et si on ronflait plus fort que lui … !

                Après le petit déjeuner, la photo de groupe (faite par notre charmante hôtesse), il est temps de reprendre la route ; des nous quitte, mais d’autres sont arrivés. Le ciel fait grise mine ce dimanche, mais il ne pleut pas. Direction le Mont Gerbier des Joncs, le fond de l’air est frisquet, on ne s’attarde pas finalement.  Nous allons chercher un peu de chaleur à St Martial, le bord d’un étang, qui sera aussi notre lieu de ripaille pour ce dimanche midi.

                Après la pose café, nous reprenons la route, il faut penser à retourner dans nos pénates. Le Pertuiset, nos troupeaux de motos font une halte. On se désaltère et je trouve enfin comment faire une vidéo pour immortaliser ce moment … .

Les Germaines et Germains CHAMBOTARDS se séparent, à la prochaine !

                Et FELICITATIONS aux organisateurs. Pour moi TOUT ETAIT PARFAITEMENT PARFAIT !

Germaine C

La  route de la lavande

Samedi et dimanche 29/30 Juin 2013

Samedi matin 6 h j’ai encore sommeil, j’ouvre les volets, la pluie s’arrête..

Si j’avais su je les aurais ouverts plus tôt.

7h du mat (c’est des malades) nous voilà tous rassemblés sur le parking d’Auchan. Tous ? Non, manque encore JP, JML son épouse et nos 68+1 Gérard et Mireille les organisateurs de ce week end.

Ce sont donc 12 motos qui s’élancent direction Saint Vallier avec comme chef de file  Alain G.

Au fait la pluie c’est remise à tomber (on nous a jeté un sort ce n’est pas possible).

Passage au col de la République il fait 10°, pluie et brouillard. Normal c’est l’été.

Saint Vallier, point de regroupement ou nous attendent les deux missiles « sol sol », la rouge et la blanche ainsi que nos gentils organisateurs.

Deux groupes sont rapidement formés et en selle pour Divageux, lieux choisi pour la pause café.

Alain, c’est ou Courson ?, je n’ai pas vu le panneau…

Bref, nous arrivons au petit dej à 10h45, 45 mns après le 1er groupe mais surtout 35 bornes de plus au compteur que les autres. T’as raison Alain c’est un week end gros rouleur !!!

Mireille est contrainte d’annuler la visite d’une distillerie prévue à 11h à Nyons.

Nous sommes trop en retard. Serré le timing !!

Nous reprenons la route en ne formant cette fois ci qu’un seul groupe. Les routes son belles et les gorges de Trente pas superbes.

Nous voici donc à Nyons il est 12h15 et Bruno à l’estomac qui crie famine. On a prit le petit déjeuner il y a environ ……1h30 (c’est que ca mange un sportif).

Pendant ce temps là ces dames font un séminaire sur les cosmétiques. »Moi je mets de la Nivea et toi ? »Il parait que c’est très bon pour les rides, toi prendre.

Un peu plus loin les mecs sont tous agglutinés autour des deux belles italiennes. Arrêtez de baver les gars, ca coute un bras ces engins là. Il y a que les trésoriers (escrocs !)Qui peuvent ce les acheter.

Personne n’a faim (sauf un, relisez !) .Aller hop !!En route pour le village de Montbrun les bains

14h pause pique nique (il doit avoir les crocs le Bruno !!).Promenade et pause café dans ce très beau village.

Putain !!! Quel look le serveur ; short, chaussettes et chaussures, une calvitie bien avancée et des pattes comme Elvis !!!!

Bon ce n’est pas tout ca mais il faut repartir on a encore du chemin à faire.

Rien que des virolos et des magnifiques paysages devant nous. Dommage la lavande n’est pas encore fleurie. La faute à qui ? Mireille ?

Et c’est à ce moment là que notre chef de file, l’organisateur alias 68+1 passe en mode comptage. Nous enchainerons les demi tours ce qui me permettra de voir que Jean Louis est resplendissant dans son gilet orange fluo. Pas perdus les Chambotards !!!Même pas égarésJ.

Oraison, pendant que nous abreuvons  nos machines, notre président se plait à faire une revue de casernement. Toutes les motos sont passées au crible et  le résultat n’est pas très flatteur pour nous. Ha !!Fallait le voir comme il était fier de nous annoncer que 7 pneus sur 30 étaient hors d’usage (bonne moyenne).Mais aussi une chaussure, n’est ce pas Naima !!!

19h06 enfin au gite de Vénascle.Ne me demandez pas ou ca se trouve, c’est paumé dans la pampa(.Vous pouvez le retrouver avec glouglou Maps)  Je totalise 478kms au compteur…..

Sympa le gite Nous prenons possession des lieux. Belle déco, belles peintures sur les portes de nos chambrées.

Une discussion animée c’est engagée à propos de la fresque peinte sur la porte de ma chambre. Il s’agit en fait de la cascade du Riou.Chantal et Françoise (elles ont du tirer un peu trop sur la fumette) y voient plutôt la partie intime d’une femme avec le tampon et la ficelle qui pendouille. Et comme si ca ne suffisait pas JP demande si nous voulions savoir à qui appartient le tampon. C’est d’un gout !!!!

Alain se transforme en barman et nous sert l’apéro en terrasse. Sa discute, sa discute et là j’apprends que notre JP s’est fait rayé le garde boue arrière par la japonaise de David !!! Il vieillirait notre JP ? Que nenni, il était en mode Touring et pas en mode sport.

Le souper est servi tout va pour le mieux jusqu’à l’arrivée du fromage. Un remake des bronzés font du ski, c’est immonde ! Un gros pot en grès avec à l’intérieur des restes de fromage fermentés et le tout à macéré dans du vin blanc et de la gnole. Ajoutez à ca une odeur de vomi, Berk !!

Ca pique la langue ca brule dans l’estomac, un truc a avoir des remontées gastriques pendant deux jours. Pourtant certains se délecte de breuvage, hein Jean Marc L  ….L’haleine de phoque qu’il a du avoir au petit matin …….

Petit briefing du dictateur Gérard : Réveil 7h stop, déjeuner 7h30 stop, sur les motos 8h30  stop bonne nuit.

Tous au dodo ? Non restera encore les irréductibles taroteurs.En fait ils attendaient la grappa (désherbant) de Jean Michel.

Dimanche matin,

8h05 Jean Marc T, plus connu sous le nom de Mac Gyver fait des miracles avec son opinel, il s’affaire sur le canari jaune de Sylvain. La fuite de liquide de frein  réparée on va pouvoir decoller.Entre nous, à voir comment il mène sa 500 kawa je me doute qu’il se serve beaucoup des freins.

L’intendance est en retard, et nous repartirons seulement à 9h10 et 24 secondes.

Ho !! Pas pour longtemps une pause s’impose pour admirer le panorama.

Le groupe est reparti mais il manque encore à l’appel Playmobil.Ca Naima est en train de remplir la carte mémoire de l’appareil photo.

Enfin il arrive, et patatras…Un stop en devers mal négocié et la bête est à terre. C’est quelle les aime pas les stop la BM. Plus de peur que de mal. Nous retrouverons la troupe à Riez.

Il parait que ca roule un peu fort (Non tu crois ??)

On reforme les deux groupes distants de ….15 m .Qu’est ce qu’on le voit bien le Jean Louis avec son gilet  orange fluo ….Un vers luisant à réaction en plein soleil.

Le plateau de Valensole, ses grands champs de lavande fleurie et ses chinois. Non non ce ne sont pas des clandés travaillants dans les champs, ce sont des touristes. En car qu’ils viennent se prendre en photo dans la lavande.

Après ca on dit qu’ils sont fous ces gaulois….

Et nous, pas de photo de groupe ?? Bon tant pis

La lavande c’est joli…Aller on se casse.

Manosque encore de l’essence ? Certains se la joue sobre et ne font pas le plein n’est ce pas Chantal ( entre autre)

Direction Reillanne pour le pique nique.Mais ou est passé le 1er groupe ?.

Pas de soucis Alain sort le GPS et prend les rennes pour nous emmener…..dans les bois (Je n’ai pas mon panier à champignons) Nous voila transformés en enduristes dans des chemins vicinaux. Chantal, tu oublies le frein avant. J’y vois pas beau !! Ca descend, ca glisse, y a des ornières. Ouf ! Après quelques kilomètres de spéciale sur terre, Retour sur le bitume.

Nous voilà sortis de nulle part direction Sault pour un arrêt miam miam bien mérité.

On prend la direction de Nyons…Et bin non perdu. Encore une varante.Passage au pied du château de Grignan.

Elle n’en mène pas large notre secrétaire. Elle a son témoin qui s’allume

Merci Gam Vert, et oui ils font aussi de l’essence

Nous quittons les champs de lavande et remontons jusqu’à Montelier.

Un petit arrêt autour d’une boisson rafraichissante.Ca parle déjà beaucoup moins, la fatigue est bien présente et les visages sont marqués (oui oui j’ai les photos).

On va se dire au revoir et chacun va repartir……..derrière Alain.

Va savoir…

Pourquoi prendre les grands axes ?? Aller hop clignotants à gauche et on s’offre une petite  randonnée dans les mais. C’est le top le GPS

Puis Bourg de péage en long en large en travers. Un panneau indique Tournon 3 km à gaughe.Y a pas moyen on vire à droite (j’en peux plus) il lui en faut encore des virages  à Alain. Nous partons à l’assaut des vignobles de Croze Hermitage.

Le groupe m’attendra au sommet du col du grand bois (Merci les copains)

Arriver devant le portail du garage, Ouf !! Il est 20h12 et 15s avec 899,8kms parcourus ce weekend.

Grand grand Merci à Mireille, Gérard et Alain pour nous avoir emmenés dans de magnifiques petits coins de France

A très bientôt de vous retrouver avec la bonne humeur désormais légendaire des Chambotards.

 

———————————————————————————————————-

 

Sortie de nuit du 21 Juin 

19h30, comme prévu, la place de Chamboeuf entend vrombir ses motards préférés. Le petit groupe s’étoffe, la tribu Touilleux : Chantal, Jean Marc, Sylvain (l’organisateur) Allison, puis Fanny, Thierry, suivi de la tribu Verdier Michèle et Jean luc, Thomish et Eloise, Bruno L, et enfin Ju et Let. Age moyen à peine 35 ans. Et oui, c’est une sortie de jeunes, nos anciens sont restés avec leur tisane sur leur fauteuil !!! C’est la vie !!

Comme prévu Sylvain prend la tête de cette petite troupe. Personnellement ça faisait 9 mois que je n’avais pas mis les fesses sur ma moto, je me demandais bien si je savais encore faire !!

Nous voilà parti par les monts du Lyonnais, St Médard, Chazelles, Pannissières, st Martin. Les routes serpentent à souhait, l’air est frais mais le soleil est présent. Notre meneur doit avoir un GPS à la place du cerveau, il avance sans problème dans ce tracé atypique. A nous voilà àViolay. Pour les anciens (sur leur fauteuil) nous avons presque trouvé la tour Matagrin, ralalala, elle était là tout près mais au dernier moment on a craqué et paf, on lui a tourné le dos. Nous n’avons donc pas encore vu le  St-grâle de Violay. On continue notre périple l’air est frais toujours plus frais. Quelques cols, plus tard on traverse Tarare, enfin on essai, parce qu’avec la Fête de la musique et les travaux notre organisateur a pris un coup de stress ! fallait avoir confiance en lui pour le suivre à un moment donné. Mais il s’en sort finalement très bien. Notre groupe est seul au monde sur ces petites routes , on traverse la campagne des forets, seul pas tout à fait, une famille de 3 biches affolées nous coupent la route et s’enfoncent dans l’épaisseur des bois. On ralenti un peu on ne sait jamais s’ il y en avait d’autre en sortie de nuit !!!!!

Se profile notre destination finale qui n’est autre que le lac des sapins. 21 h 20 et  98 km plus tard, nous sautons donc de nos motos dans cet espace parfait pour notre petit pique-nique.

Je sors la nappe pour la table, les boissons, zut j’ai oublié les verres et le tire-bouchon…. Le café du coin nous dépanne en verre et un Thierry ne part jamais sans son couteau multifonctions.

Nous commençons à être un peu inquiets car les Kaczo devaient nous rejoindre directement et toujours personne, d’autant qu’ils m’avaient envoyé un message en expliquant qu’ils étaient un peu égaré dans Tarare. Tant pis on boit ca les fera venir. Pas manqué, avec près de 45 minutes de retard les voilà enfin avec …………..mdr……………… 170 Km au compteur !!!!! pas perdu mais bien égarés !!!!! Christine descend écroulée de rire : et dire qu’il m’avait dit qu’il connaissait …………….

On est tranquille dans notre espace pique-nique, et c’est parti pour le miam miam. Pour le plus grand plaisir de Bruno nous avons même la possibilité de prendre un petit café avant de repartir.

Cette fois il fait vraiment nuit. J’aime pas rouler la nuit L !!!

Toujours petit cheval blanc tout devant, Sylvain reprend la direction des opérations. Nous n’étions pas plutôt sorti du parking que ma fazer me fait un petit coup de déprime genre bouuuuuuuujm’étouffe, et plus de feux. Galère !!! j’arrive à la redémarrer, Michèle passe devant pour m’éclairer puréeeeee !!! Finalement la lumière revient mais comme je galère dans la nuit. J’aurai peut-être dû mettre mes lunettes…. Heureusement Thierry serf file, ne me lâche pas. J’aime pas rouler la nuit L !!!jgalère, jgalèrejgalère jusqu’à la voie rapide. Genre comme quand vous êtes descendu au pont du Gard : MAIS KES KE JE FOU LA !!!!

Finalement le groupe se reforme, et nous ne nous lâchons plus jusqu’à Veauche devant le James qui est à fond fête de la musique .

Minuit 30 . Demain y en a qui bosse aiiiaaaa.

Merci Sylvain pour cette super organisation. Pour un coup d’essai chapeau …… allez jle dis : c’est mon fiiiiiils !!!

Grosses bises à tous

Et rendez-vous pour les 22 inscrits samedi pour la route de la lavande

 

—————————————————————-

Dimanche 9 Juin 2013,

Il est 9 heures, 6 motards courageux (soit 4 motos) sont sur la place de Chamboeuf dans un décor grisâtre et brumeux : Notre président, Pascal, Jean Marc , Françoise , Sylvain et moi-même. Tant pis, on y va quand même !

Notre président nous emmène donc dans le beaujolais où le soleil nous est promis.

1ère escale à Panissière dans un petit bar tranquille, la discussion tourne autour des petits enfants, et oui nous avons des papy et mamy ou futurs dans notre groupe, nous on en est pas encore là !

Ensuite, Jmt veut nous amener au musée de l’automobile, c’est là que tout se complique … ! En effet comme tout le monde le sait, notre président n’a pas du tout mais du tout le sens de l’orientation même avec un GPS qui l’aide à s’orienter. Il a fallu faire des tours et demi tours pour trouver la bonne destination, et son excuse était que nous n’avions pas vu les biches dans un  pré qu’on à longer deux fois de suite … euh si on les avais vu !

Arrivé à Neuville sur Saône sous 30 degré un beau soleil pour un petit pique-nique sur les bords de Saône avec les canards, les cygnes et … les rats !! Oui oui, avec les rats … ! Un petit café dans un bar et c’est parti pour le musée de l’automobile à Rochetaillé sur Saône situé quelques kilomètres de là où l’on se trouvait et un demi-tour en plus …

Arrivé au musée, le président insiste deux fois de suite « donc je paye juste pour les adhérents. » Oui oui on a compris on paye avec Françoise notre part !

De là Pascal, demande à Jean Marc T , pourquoi il a deux supports GPS sur sa moto ( en effet, à quoi lui servent-ils ?? ) , JML nous dit qu’un des GPS va dans un sens et l’autre GPS doit aller dans l’autre vu qu’on se perd souvent .. !

Visite du musée de l’automobile, de jolies voitures et moto notamment la voiture d’Hitler.

Départ du musée, JML propose son aide à JMT tant qu’au parcours de retour en vue du ciel orageux qui se pointe ça  ne nous amuse plus de faire des détours. Juste une petite hésitation sur le parcours mais nous voilà arrivés à L’Abresle et le déluge s’abat sur nous ! Mais les chambotards sont opérationnels et ont l’habitude de rouler sous la pluie : ni une ni deux nous voilà arrêter sur le bas-côté de la route à enfiler nos combinaisons de pluie et c’est reparti ! Jusqu’à Chazelle sur Lyon ou le couple Lavarello nous quitte et une fois le panneau de sortie de Chazelle passé la pluie cesse.

Dernière halte au casino de Saint galmier pour faire le plein où une vieille hippie nous quémande de l’argent pour son plein : le fils du président lui réponds qu’on est tremper ce qui sous entend : débrouille toi !

Un retour chez soi une fois de plus bien mouillé mais avec une très bonne journée en tête.

 

PS : Je ne suis pas adhérente mais en plus de devoir payer mon entrée de musée je dois faire pour la première fois le journal de bord.. !

 

Allison

( la belle fille du président)

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire